Présentation du projet

Le 11 décembre 2018, après avoir étudié longuement la possibilité de racheter et de rénover le bâtiment du Pantin, rue de la Ronde 5, et la petite dépendance au numéro 7, afin de répondre aux besoins et aux projets de l’association, l’Association Agora – La Plage des Six Pompes est devenue propriétaire des murs qu’elle occupe depuis plusieurs année.

Ces deux bâtiments appartiennent actuellement à la ville de La Chaux-de-Fonds. Ils sont loués à Caritas Neuchâtel, pour le rez et une partie du 1er étage de la maison, et à l’association Le Pantin, pour les deux derniers étages et la petite forge.

L’association Le Pantin regroupe les locataires des surfaces de bureau, dont fait partie Agora – La Plage des Six Pompes. Depuis début 2018, celle-ci a vu son loyer augmenter en raison du départ de deux autres associations culturelles qui ne pouvaient plus faire face à la dépense que représentait leur loyer. Ce contexte a fragilisé l’association Le Pantin et accéléré les réflexions déjà en cours au sujet du bâtiment et de son utilisation.

Ce projet vise ainsi à ancrer l’association et le festival au cœur de la Cité et constitue une première étape vers d’autres objectifs :

améliorer les espaces de travail

afin de disposer de bureaux adaptés à l’organisation d’un festival

investir pour l’avenir

pour consolider l'association et le festival

continuer de se développer

et envisager la création d’un Centre helvétique des arts de la rue

renforcer l’aspect interassociatif

et proposer un espace d'échange et de travail à différentes entités de la ville et d’ailleurs

Étapes

Achat

L’association AGORA – La Plage des Six Pompes a acquis en décembre 2018 à la Ville de La Chaux-de-Fonds les immeubles de la rue de la Ronde 5-7. Durant l'été, la Ville avait fait officiellement part de son intention de lui vendre le bâtiment pour un prix de vente correspondant au prix d’achat en 2011, soit 361 000 CHF. Ce prix représentait une occasion avantageuse pour l’association.

Durant la préparation de ce projet d’achat, nous avons été approchés par l’association Industrie 20, qui nous a proposé un don de 150 000 CHF, à condition que l’achat se concrétise d’ici l’automne 2018. Les membres de l’association, créée il y a 35 ans dans le but de bloquer un projet immobilier qui aurait dénaturé le centre de la vieille ville, ont été sensibles aux valeurs que défend notre association.

Pour le solde du financement nécessaire à l’achat du bâtiment, nous avons procédé à une levée de fonds auprès de la population. À la manière d’un produit financier obligataire, nous avons proposé de souscrire à des prêts de 1 000 CHF, remboursés à 5, 10 ou 15 ans et avec un taux d’intérêt progressif n’excédant pas 1 %. Emprunter à la population plutôt qu’à une banque pour l’achat de la maison est une démarche symbolique forte qui correspond aux principes de l’association.

Si l’enveloppe extérieure du bâtiment est en bon état, l’intérieur demande à être rénové. Initialement prévu pour des logements, l’aménagement des espaces doit être repensé pour convenir à un usage professionnel. La toiture est en bon état, tout comme le système de chauffage, changé par la Ville en 2013. Par contre, la planéité des sols de l’étage des bureaux et la verticalité des murs de l’hébergement du 3e étage laissent à désirer. Un premier ensemble de travaux importants, correspondants à un investissement de 250 000 CHF, est ainsi prévus pour permettre de mettre l’immeuble à niveau. Ces travaux seront réalisés dès que le financement sera consolidé. La première partie pourrait en principe débuter en automne 2019.
Un deuxième ensemble de travaux, dont le budget s'élève à 200 000 CHF, concerne la rénovation des autres étages du Pantin, ainsi que de la dépendance La Forge.
Dès le rachat, l’association honorera le bail en cours de Caritas Neuchâtel et continuera de percevoir des loyers modérés pour les locaux des associations membres du Pantin. Agora - La Plage des Six Pompes ne se projette pas dans une exploitation lucrative de l’immeuble, les loyers ne permettront que d’assurer une partie des charges.